La phrase conditionnelle en arabe...

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Mansour le Mar 28 Aoû - 1:28

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته


Le tableau pourrait être une base de travail, le problème c'est qu'il ne correspond ni au français ni à l'arabe classique.

1. Il est pris si, lorsque, quand, à chaque fois, tous passés au brouilleur pour un sortir une bouillie désignée avec un unique sens.
Pourtant tous ces outils ont un sens différent, une utilisation différente, et donc la phrase aura un sens différent.

2. « s’il pleut, les toits seront mouillés » ne signifie pas « Quand il pleuvait, les toits étaient mouillés ». Voilà où mène la non-prise en compte du sens des mots ! S'il pleut > il n'a peut-être jamais plus auparavant. Quand il pleut > il a déjà plus (= expérience, savoir).

3. C’est ce que nous nommons le Potentiel... Dire "Quand il pleut > ce n'est pas vraiment un potentiel, mais un savoir certain, déjà produit et qui se reproduira. C'est un mécanisme.

Partir sans aucune nuance, au final la production est vague et inexacte.

Le tableau est un repérage (combinaison de temps) pour nous mais il ne reflète ni les nuances françaises, ni celles arabes : il est incomplet.

Nous avons déjà en arabe les شرط (condition - prostase) et جواب (réponse - apodose).

Autre remarque sur ce tableau : j'ai démontré plus haut que c'est une erreur sémantique de confondre quand et si qui n'ont ni la même valeur ni le même sens.
Comment étudier la grammaire d'une langue étrangère quand on ne voit pas clairement la grammaire de notre langue pleine de nuances ?

Un essai :

إن indique un moment précis à prendre en compte (avec inversion) - si ; au lieu de cela-.
لو est le potentiel (suspendu ; irréalisé) - intraduisible ? -
إِذَا moment relaté indéfini (réalisé) - à chaque fois ; quand -
إِذْ moment relaté défini (récit) - lorsque -

Je préfère cette approche (recherches) que celle d'une hypothétique synonymie, 1 mot arabe pour 1 mot français. Un dictionnaire n'est qu'un repérage, sans nuance.

Nous avons 2 voies d'études : les temps du verbe, le sens des phrases (et mots). Autre cas :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم
[سورة آل عِمران 3.25]
فَكَيْفَ إِذَا جَمَعْنَاهُمْ لِيَوْمٍ لاَّ رَيْبَ فِيهِ وَوُفِّيَتْ كُلُّ نَفْسٍ مَّا كَسَبَتْ وَهُمْ لاَ يُظْلَمُونَ
Eh bien comment seront-ils, quand Nous les aurons rassemblés, en un jour sur quoi il n'y a point de doute, et que chaque âme sera pleinement rétribuée selon ce qu'elle aura acquis ? Et ils ne seront point lésés.

Rien que l'emploi de l'accompli arabe doit être étudié. C'est de l'ordre du Credo. Ici que voyons nous ? La certitude est exprimée : c'est inéluctable, pourquoi ? L'accompli ! C'est un fait certain, clos, déterminé. Et quel temps en français ? Le futur.

Nous avons là 2 approches culturelles de la certitude, qui s'opposent : culture française (présent ; futur) vs culture sémite (accompli ; passé).

De Corpus Qur'an :

avatar
Mansour
Admin

Messages : 8642
Points : 15641
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Ibn Nacer le Mar 28 Aoû - 1:51

Mansour a écrit:

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته
Le tableau pourrait être une base de travail, le problème c'est qu'il ne correspond ni au français ni à l'arabe classique.

1. Il est pris si, lorsque, quand, à chaque fois, tous passés au brouilleur pour un sortir une bouillie désignée avec un unique sens.
Pourtant tous ces outils ont un sens différent, une utilisation différente, et donc la phrase aura un sens différent.

2. « s’il pleut, les toits seront mouillés » ne signifie pas « Quand il pleuvait, les toits étaient mouillés ». Voilà où mène la non-prise en compte du sens des mots ! S'il pleut > il n'a peut-être jamais plus auparavant. Quand il pleut > il a déjà plus (= expérience, savoir).

3. C’est ce que nous nommons le Potentiel... Dire "Quand il pleut > ce n'est pas vraiment un potentiel, mais un savoir certain, déjà produit et qui se reproduira. C'est un mécanisme.
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

Je suis d'accord et il dit la même chose, relis bien. si, lorsque, quand, à chaque fois c'est pour l’éventuel et non le potentiel. "s’il pleut, les toits seront mouillés" c'est un potentiel pour lui et non un éventuel.

Et effectivement pour l'éventuel quand tu dis "expérience, savoir déjà produit" ça correspond au "Gnomique", le présent de vérité générale, présent omnitemporel, comme dans les sentences ou les maximes.

En anglais c'est le "zero conditional" http://www.perfect-english-grammar.com/zero-conditional.html

Il y a ça aussi http://www.unige.ch/lettres/framo/enseignements/methodes/tnarrative/tnintegr.html




Ibn Nacer

Messages : 1947
Points : 2185
Date d'inscription : 04/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Mansour le Mar 28 Aoû - 2:58

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته


Voilà :


Ce rapport d’implication logique entre p et q peut être perçu comme nécessaire, énonçant alors une règle générale, et alors le si prend la valeur de quand, à chaque fois que, lorsque. Ce peut être aussi bien dans le passé (« Quand il pleuvait, les toits étaient mouillés »), que dans le présent (« Quand il pleut, les toits sont mouillés »).


Alors on ne comprend pas ce qu'il dit de la même façon. Ce qu'il appelle "règle générale", je l'ai appelé bouillie, car le sens de chaque particule est ignoré.

Autre point :

Un système hypothétique se caractérise par le fait que l’actualité du procès noté par le verbe de l’apodose (q) est conditionnée par l’actualité du procès noté par le verbe de la protase (p).
Ainsi si p se réalise, q se réalisera et si p ne se réalise pas, q ne se réalisera pas.


Exemple : Il pense qu'il fera beau temps demain. Est-ce un système hypothétique ? Et Il fera peut-être beau temps.

Lorsqu'il pleut, les toits sont mouillés. Est-ce une circonstance ou une condition ?
Je continue de trouver ce genre d'analyses très vague.

Si tu étudiais, tu pourrais réussir.

Ni l'une ni l'autre ne correspond au système que donne l'auteur. Son système doit correspondre à un type phrase. Avec l'emploi du cond. prés. il y a une prostase sous-entendue, omis du discours.

Tu réussis -[quand tu étudies]. Circonstancielle ou condition ? Où est l'hypothèse ?



Je vois plusieurs approches :

1. Définir le sens des particules
2. Définir le sens de l'emploi des temps

Définir comment exprimer :

-le doute (l'hypothèse)
-la certitude (l'accompli)
-la sentence (l'avertissement)
-l'action suspendue-subordonnée

Définir les critères de réalisation :

-irréalisé
-irréalisable
-réalisé
-réalisable




Je ne connaissais pas ce terme gnomique. Il semble désigner une éternité (la lune est ronde), et non un séquençage (à chaque fois que).

avatar
Mansour
Admin

Messages : 8642
Points : 15641
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Mansour le Mar 28 Aoû - 20:21

Mansour a écrit:

Exemple : Il pense qu'il fera beau temps demain. Est-ce un système hypothétique ? Et Il fera peut-être beau temps.

Lorsqu'il pleut, les toits sont mouillés. Est-ce une circonstance ou une condition ?
Je continue de trouver ce genre d'analyses très vague.

Voici la réponse :


6) COMPLÉMENT CIRCONSTANCIEL DE CONDITION
Complétez par une subordonnée marquant la condition et qui sera nécessairement au subjonctif :

Nous achèverons ce travail à l'heure dite pourvu que...
Le blessé peut être sauvé à moins que...
Tu réussiras pour peu que...
Nous partirons en camping à condition que...
L'incendie sera maîtrisé si ...


Du site : ici

Et encore :

Proposition subordonnée circonstancielle de condition :
Si elle avait le temps, elle viendrait le voir.


On voit ici que des حال peuvent agir comme une condition. Voir le verset plus haut : [سورة آل عِمران 3.25]
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8642
Points : 15641
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Mansour le Jeu 30 Aoû - 23:51

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Voici le conditionnel sous l'angle de l'étude des temps et traductions, un exemple intéressant :


إِنْ يَكُنْهُ فَلَنْ تُسَلَّطَ عَلَيْهِ وإِنْ لاَ يَكُنْهُ فَلَا خَيْرَ لَكَ فِي قَتْلِهِ

إِنْ vient planter une scène imaginée.
يَكُنْ est à la voix passive au مَجْزُوم (le retranché). Le mode indique l'irréalité de l'action.

إِنْ يَكُنْهُ
Si c'est lui...

فَلَنْ تُسَلَّطَ عَلَيْهِ
...alors il est impossible que tu aies le dessus sur lui.
تُسَلَّطَ est à la voix passive précédé de la négation لَنْ : (il est impossible...). Il est en plus au cas objet, voilà pourquoi l'emploi du subjonctif présent.

وإِنْ لاَ يَكُنْهُ فَلَا خَيْرَ لَكَ فِي قَتْلِهِ
Et si ce n'est pas lui, alors il n'y a aucun intérêt pour toi à le tuer.
La réponse est une phrase nominale, pas de problème de conjugaison ici. Automatiquement en arabe, on assimilera le خبر comme actualisé avec le verbe du شرط.
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8642
Points : 15641
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum