Kâna auxiliaire et la construction de l'imparfait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kâna auxiliaire et la construction de l'imparfait

Message par Admin le Dim 23 Sep - 8:07

بسم اللّه الرحْمن الرحيم
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Le sens de كَانَ fondamentalement est la constance, la continuité. Il est appelé :

فِعْلُ الاِسْتِمْرارِ وَالتَّوْقِيتِ

En tant qu'auxiliaire, كان servira à placer une action dans le passé, dans une période continue, sans durée déterminée. Il exprimera donc cette continuité se trouvant dans l'imparfait.

L'auxiliaire كان sera suivi d'un verbe au مُضَارِع (présent), exemples :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم

وَلَهُم عَذَابٌ أَلِيمٌ بِمَا كَانُوا يَكْذِبُونَ
... Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti.

[سورة البقرة 2.10]


De Corpus Qur'an :


كَانُوا يَكْذِبُونَ : nous avons ici une subordonnée relative par بِمَا. Le و suffixé à l'auxiliaire est le pronom pluriel. Traduction syntaxique exacte : ils étaient mentant > ils mentaient.

Le participe présent français s'accorde avec le temps de la proposition principale (au présent ou au passé), il est parfois possible de choisir cette voie, plutôt que l'imparfait.

Le choix de la traduction du verset ci-haut a été de remplacer le verbe au présent en arabe, par un verbe à l'infinitif en français. C'est selon moi une erreur importante puisque avoir menti est un passé composé, c'est à dire une action ponctuelle, alors que l'imparfait est une action répétée.

Une traduction plus correct serait : ...pour eux, un châtiment douloureux parce qu'ils mentaient.
Le choix du traducteur du verset est encore une fois étrange, puisque بِمَا signifie exactement parce que.

Encore un exemple que le Qur'an ne se lit, ni se comprend, en français.
avatar
Admin
Admin

Messages : 2835
Points : 5803
Date d'inscription : 17/07/2011

http://arabeclassique.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kâna auxiliaire et la construction de l'imparfait

Message par Mansour le Mer 26 Sep - 19:11

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Voici encore un exemple simple :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم

وَلاَ تُسْأَلُونَ عَمَّا كَانُوا يَعْمَلُونَ
On ne vous demandera pas compte de ce qu'ils faisaient.

[سورة البقرة 2.134]


De Corpus Qur'an :


La phrase nominale en كان est une proposition relative introduite par ما ayant ici le rôle de pronom relatif.

عَمَّا

Groupe prépositionnel حرّ ومجرور composé de la préposition عَنْ (concernant, à propos de, de) suivi par le tracté -مجرور-, le pronom relatif ما.

كَانُوا

Verbe au passé accompagné du اسم كان, le pronom suffixé masculin pluriel و.

يَعْمَلُونَ

Dans ce contexte, ce verbe conjugué au présent de l'indicatif pourrait être traduit par un participe présent : ...ils étaient faisant > ...ils faisaient.


L'imparfait : nous avons la construction auxiliaire كان au passé suivi d'un verbe à l'inaccompli.



Pour ouvrir sur une réflexion : ما est considéré comme un pronom relatif ici, pourtant, nous pourrions aussi le considérer comme مفعول به du verbe عمل : ce qu'ils faisaient > ils faisaient ça. Le pronom français ça-cela équivaut au pronom antéposé ce que :

[ce que = ce quoi = ça] ils faisaient > ils faisaient ça.

Si l'analyse n'est pas vue ainsi, alors le verbe عمل serait intransitif, c'est ce que semble montrer l'analyse grammaticale classique arabe.
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kâna auxiliaire et la construction de l'imparfait

Message par Mansour le Mer 26 Sep - 21:38

Voici à nouveau une proposition nominale relative en كان :



بسم اللّه الرحْمن الرحيم

فِيمَا كَانُواْ فِيهِ يَخْتَلِفُونَ
Eh bien, Allah jugera sur ce quoi ils s'opposent, au Jour de la Résurrection.

[سورة البقرة 2.113]


De Corpus Qur'an :

Remarquons que le groupe prépositionnel فيه se rattache au verbe auxiliaire كان et non au verbe ختلف* : ...ils étaient dans ça divergeant (....ils divergeaient sur ça).

فِيمَا

Groupe prépositionnel -جرّ ومجرور- composé de فِي (dans) + pronom relatif ما (ça-quoi - ce que).


Pour ouvrir sur une réflexion : ما est considéré comme un pronom relatif ici, pourtant, nous pourrions aussi le considérer comme مفعول به du verbe عمل : ce qu'ils faisaient > ils faisaient ça. Le pronom français ça-cela équivaut au pronom antéposé ce que :

[ce que = ce quoi = ça] ils faisaient > ils faisaient ça.

Ce raisonnement pourrait ne plus tenir. Nous voyons dans ce dernier exemple que le pronom relatif ما ne concernerait pas l'action du verbe ختلف et ne pourrait être son complément d'objet puisque "la divergence" n'est pas dans le pronom relatif, mais dans le complément فيه.
والله أعلم

Nous avons la même configuration, préposition + pronom relatif :

عَمَّا كَانُوا يَعْمَلُونَ
فِيمَا كَانُواْ فِيهِ يَخْتَلِفُونَ



* Voir l'étude sémantique pour مُخْتَلِف et خَلِيفَة.
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kâna auxiliaire et la construction de l'imparfait

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum