Signification de Kâna et chacune de ses sœurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Signification de Kâna et chacune de ses sœurs

Message par Mansour le Mer 10 Oct - 1:51

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Pour définir le sens d'un mot arabe, il nous faut une racine et un schème. Nous pourrions dire que le schème est la conjugaison du mot, et le terme générique arabe est الصَّرْف.

Une autre façon d'aborder la définition d'un mot arabe est de le décomposer en étymons, reconnaître des unités significatives à l'intérieur d'une racine.

La dernière façon, celle que je teste et utilise, est celle faisant de chacune des lettres de l'alphabet une unité significative distincte. Cette lecture nous vient des études entreprises par des juifs européens du moyen-âge, chercheurs linguistes précoces des langues sémites.

Ce qui suit ne prétend être qu'une étude. Je commencerai par donner une définition purement linguistique et théorique. Par la suite, إن شاء الله, ramenons des exemples pour établir un champ sémantique précis pour ces verbes.




  • L'étymon ك, exprime la ressemblance et la conformité. كون est une action signifiant la constance, être identique. Ce verbe est appelé :
    فِعْلُ الاِسْتِمْرارِ وَالتَّوْقِيتِ
    .

  • L'étymon ن signifie l'Unité, la Globalité et c'est l'indice d'un générique (une union).

Les ا et ي et و sont dites "déficientes" et subissent les changement modaux et sémantiques en s'interchangeant l'une l'autre. L'étymon ا est la marque du passé, il exprime également le vis-à-vis, quelque chose se produisant en présence de quelque chose. Dans la racine de ce verbe, le nom d'action, c'est le و qui se trouve à cette position, et lui, il exprime une coordination et/ou soumission.

L'existence se verrait inchangeable (telle qu'elle a été et telle qu'elle sera) par ce mot, le temps et le mode varieront par la lettre centrale.



L'étymon مس est identifiable, et signifie fatigue, contact, et par extension, usure. Le ا en début de mot s'apparente à celui trouver dans la forme IV du verbe et signifie "être la cause de" (de son propre chef).

Nous avons l'idée du vieillissement par ce verbe.



Nous avons la même structure qu'avec كان. Une lettre déficiente vient se placer entre l'étymon صر. Cet étymon signifie la formulation, ce qui peut être distingué par ses contours. صر signifie emballer, serrer.

Prendre forme serait une traduction proche.



Ce terme est lié à la levée du jour. Nous avons 2 étymons reconnaissables : le ب, particule qui signifie circuler, amener, et صب signifie remplir, verser sur qqc de concret.
Pour la particule ب, il est question de quelque chose qui bouge, qui vient et va. Pour plus d'explication, voir ici : صَبَحَ - signification.

Ce terme signifie s'éclaircir (aller en s'éclaircissant), et est en rapport avec la lumière et les différents tons.



Encore l'étymon ب.
Le ت marque une réflexivité, l'idée de quelque chose qui vient en second (après).
Il est fortement probable que ce verbe dérive du mot بَيْت (foyer-maison).



Nous avons ici, avec le ض, l'idée du monde des biens, ce que porte ce monde, le plan inférieur.
Ce terme exprime la matinée, mais à la différence de أَصْبَحَ qui lui indique la lumière, exprimera la chaleur venant jusqu'au point culminant de la journée (midi).



Toute cette première série de verbes est comprise comme verbe du devenir.
Le mot de-venir est une notion bien vague et reflète très mal la signification des verbes ci-haut. كان ne peut entrer dans cette définition.
Les autres verbes expriment bien un déroulement, chacun avec une nuance.


À suivre إن شاء الله


Dernière édition par Mansour le Sam 29 Déc - 20:21, édité 7 fois
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signification de Kâna et chacune de ses sœurs

Message par Mansour le Mer 10 Oct - 14:02

Suite :

Autre catégorie de verbes appartenant aux sœurs de kâna, et qui sémantiquement, exprime la durée.




  • L'étymon D exprime l'orientation. Par là, on ne parle ni de départ ni d'arrivé, mais d'une direction, une trajectoire.

  • L'étymon M indique l'existence d'un lieu ou d'une chose. C'est un des outils affixes servant à construire des noms.

Il y a éminemment l'idée de durée par le sens de trajectoire (trajectoire de la chose).



L'étymon ظ signifie déploiement, ce qui va en s'étalant. Par là, nous avons directement le sens d'une durée.

L'étymon ل indique un service, une production.

Ce terme est associé à l'ombre, qui est un indicateur de durée, mais qui est en plus progressive.



L'étymon ق exprime une tenue, un maintien. Nous avons déjà là l'idée d'une continuité, d'une durée. Avec ب, comme vu plus haut, il s'agit d'un déplacement, d'une communication.



Nous avons là une racine et un schème (forme X du verbe) :

Racine MR signifiant répétition (chose en retour).
Schème forme X = qui tend à être, qui cherche à être.

Le schème exprime le déroulement, et la racine la manière.



L'étymon ض nous ramène à l'idée d'existence dans ce monde, ce plan الأرض.
Ce verbe exprime le passé, ce qui est fini et accompli. Il exprimera l'arrêt de quelque chose dans le sens de conclusion, aboutissement. La durée est exprimée mais en amont.



À suivre إن شاء الله


Dernière édition par Mansour le Ven 12 Oct - 5:46, édité 1 fois
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signification de Kâna et chacune de ses sœurs

Message par Mansour le Jeu 11 Oct - 16:30

Suite :

Autre catégorie de verbes appartenant aux sœurs de kâna, et qui sémantiquement, exprime la cessation et la non-cessation (continuité) avec la particule de la négation ما antéposée au verbe.





Ce verbe est sous la forme VII du verbe, avec ان en préfixe, et qui selon mes études, apporte une valeur adverbiale au verbe : complétement, dans son entièreté.

La racine FKk signifie séparer, rompre une unité et le sens de cessation apparaît : mettre un écart.

Ce terme n'apparaît que 2 fois dans le noble Qur'an :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم
[سورة البينة 98.1]
لَمْ يَكُنِ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ حَتَّىٰ تَأْتِيَهُمُ الْبَيِّنَةُ
Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu'à ce que leur vienne la Preuve évidente,

[90.12-13]
وَمَا أَدْرَاكَ مَا الْعَقَبَةُ
Et qui te dira ce qu'est la voie difficile ?
فَكُّ رَقَبَةٍ
C'est délier un joug,
مُنفَكِّينَ : ceux qui se sont mis à l'écart.
Au 2ème verset, écarter le joug (que porte un esclave) prend le sens de cessation de l'esclavage. والله أعلم


À suivre إن شاء الله
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signification de Kâna et chacune de ses sœurs

Message par Mansour le Jeu 11 Oct - 18:25

Suite :

Autre catégorie de verbes appartenant aux sœurs de kâna, et qui sémantiquement, exprime la cessation et la non-cessation (continuité) avec la particule de la négation ما antéposée au verbe.




Deux étymons à forte identité ici, le F signifiant écart et le t outil infixe pour marquer une réflexivité. La hamza final est la marque d'une distinction nette.

L'ensemble exprime l'idée de se mettre en arrière, se départir, par extension, refuser, s'empêcher, stopper (sur soi-même).


Ce terme n'apparaît que 1 fois dans le noble Qur'an :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم
[سورة يوسف 12.85]
قَالُوا تَاللَّهِ تَفْتَأُ تَذْكُرُ يُوسُفَ حَتَّىٰ تَكُونَ حَرَضًا أَوْ تَكُونَ مِنَ الْهَالِكِينَ
Ils dirent : « Par Allah ! Tu ne cesseras pas d'évoquer Joseph, jusqu'à ce que t'épuises ou que tu sois parmi les morts ».

La particule de la négation n'apparaît pas dans cette phrase, elle est supposée.


À suivre إن شاء الله
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signification de Kâna et chacune de ses sœurs

Message par Mansour le Jeu 11 Oct - 21:52

Suite :

Autre catégorie de verbes appartenant aux sœurs de kâna, et qui sémantiquement, exprime la cessation et la non-cessation (continuité) avec la particule de la négation ما antéposée au verbe.




Un étymon à forte identité ici, le Z signifiant trancher et donc la séparation, suit une lettre déficiente variant le mode du mot.
L'étymon L signifie la production, le service.

Nous avons la notion de cessation, disparition. Continuons l'exploration du champ sémantique en changeant la lettre déficiente :

Encore l'expression d'une séparation (cliquer sur le lien), et :


Ce terme apparaît en tant que verbe ناقص dans le noble Qur'an, verbe attributif :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم
[سورة الأنبياء 21.15]
فَمَا زَالَت تِّلْكَ دَعْوَاهُمْ حَتَّىٰ جَعَلْنَاهُمْ حَصِيدًا خَامِدِينَ
Telle ne cessa d'être leur lamentation jusqu'à ce que Nous les eûmes moissonnés et éteints.
Le sens de rupture est le champ sémantique, et voilà encore un dérivé :


[سورة الزلزلة 99.1]
إِذَا زُلْزِلَتِ الْأَرْضُ زِلْزَالَهَا
Quand la terre tremblera d'un violent tremblement,
S'agit-il de frottement de 2 choses l'une contre l'autre, ou de déchirures ? Ces deux facteurs sont liés dans un tremblement de terre.
Essentiellement, il est question de mise à terre dans ce verset, tout s'effondrant. Là nous retrouvons le sens de descendre, toujours avec l'étymon ZL : نَزَلَ.


L'ensemble de cette étude me conduit à penser que la chute vient d'une chose qui a été tranchée, le "tomber" de cette chose pouvant être associé à sa fin.


À suivre إن شاء الله
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Signification de Kâna et chacune de ses sœurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum