Analyse grammaticale : verset 1 et 4 - سورة الملك

Aller en bas

grammaticale - Analyse grammaticale : verset 1 et 4 - سورة الملك Empty Analyse grammaticale : verset 1 et 4 - سورة الملك

Message par Mansour le Sam 10 Nov - 15:37

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


J'ouvre ce sujet pour voir l'analyse grammaticale proposée pour ce verset, et par conséquent, sa traduction :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم

ثُمَّ ارْجِعِ الْبَصَرَ كَرَّتَيْنِ يَنقَلِبْ إِلَيْكَ الْبَصَرُ خَاسِئًا وَهُوَ حَسِيرٌ
Puis, retourne ton regard à deux fois, le regard te reviendra humilié et frustré.

[سورة الملك 67.4]

Tous les grammairiens que j'ai pu consulter nous disent que nous avons affaire à deux حال :

grammaticale - Analyse grammaticale : verset 1 et 4 - سورة الملك Graphimage?id=5862

Nous avons clairement un gérondif ici وَهُوَ حَسِيرٌ qui est la structure type d'un حال. Le pronom est un rappel pour l'agent du verbe en début de phrase يَنقَلِبْ.
Le و qui précède ce pronom nous indique cette liaison syntaxique, comme notre en devant le gérondif peut faire cette liaison avec le verbe.
Le tout est considéré comme complément du verbe précité, et tout le syntagme est considéré à l'accusatif (bien que la phrase هُوَ حَسِيرٌ soit une phrase nominale, avec sa déclinaison interne).

Deuxième point important, le schème du mot حَسِيرٌ est un participe présent, ce qui accentue le sens de déroulement d'une action (sens du gérondif). Nous avons donc un qualificatif qui indique qqc de non-accompli. Le problème dans la traduction, c'est que humilié est un participe passé, l'inverse de ce que dit ce verset. Le sens sera donc humiliant.

Puisque nous avons identifié le حال, qu'en est-il du premier identifié également comme un حال, le mot خَاسِئًا ? ici, nous avons un nom d'agent, c'est à dire un agent qui a agit devant témoin selon la racine du verbe.
Il est à l'accusatif, comme tout حال, mais là nous pourrions parfaitement envisager que ce mot est en position de complément attributif pour le sujet. Il qualifie pleinement le sujet.

Au final, la traduction syntaxique serait :

| verbe+agent يَنقَلِبْ الْبَصَرُ | CC إِلَيْكَ | attribut خَاسِئًا | gérondif وَهُوَ حَسِيرٌ |
> Le regard reviendra sur toi en tant que banisseur en t'humiliiant.

Le gérondif peut être rapproché du verbe qu'il accompagne :

> Le regard reviendra en humiliant, sur toi, en tant que banisseur. Ou : Le regard banisseur reviendra sur toi en t'humiliant.

Le regard est qualifié de banisseur, mais le second حال indique lui que l'action se produit en même temps que le verbe.

En conclusion, banisseur est un acte accompli, alors que humiliant se produit dans le temps de l'action revenir sur toi.

Encore une raison d'étudier l'arabe, et non les traductions du Qur'an.


Vocabulaire



Dernière édition par Mansour le Dim 11 Nov - 15:19, édité 4 fois
Mansour
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

grammaticale - Analyse grammaticale : verset 1 et 4 - سورة الملك Empty Re: Analyse grammaticale : verset 1 et 4 - سورة الملك

Message par Mansour le Dim 11 Nov - 4:32

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Autre approche : gérondif ou qualifiant ? Si la syntaxe peut être variable, le sens de la phrase peut changer légèrement.

Toujours dans cette même sourate :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم

تَبَارَكَ الَّذِي بِيَدِهِ الْمُلْكُ وَهُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
Béni soit celui dans la main de qui est la royauté, et Il est Omnipotent.

[سورة الملك 67.1]



Voyons l'analyse faite traditionnellement, suivie de 2 alternatives :


grammaticale - Analyse grammaticale : verset 1 et 4 - سورة الملك Graphimage?id=5855


تَبَارَكَ الَّذِي بِيَدِهِ الْمُلْكُ وَهُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
Phrase verbale, dont l'agent du verbe est الَّذِي بِيَدِهِ الْمُلْكُ وَهُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ, qui débute par un pronom relatif et deux descriptions le concernant.

تَبَارَكَ

Verbe برك forme VI. Cette forme dérive déjà de la forme III exprimant le vis-à-vis, et le ت préfixé indique une réflexivité.
Le tout signifiera : celui qui s'est placé pour être béni.
Le verbe est au passé, à la 3ème personne du singulier masculin.

الَّذِي

Pronom relatif 3ème pers. sing. masc. introduisant une subordonnée relative appelée صِلَة.
Il est en position d'agent du verbe qui le précède.


بِيَدِهِ الْمُلْكُ وَهُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
Phrase nominale pour nous donner 2 qualifiants pour le pronom vu ci-haut. Ces deux qualifiants sont coordonnés par la particule و.

بِيَدِهِ

Nous avons ici le خَبَر dit avancé (antéposé) à l'agent de cette phrase nominale الْمُلْكُ.
Ce خَبَر est un syntagme prépositionnel introduit par la préposition adverbiale بِ.
Ce rapport entre la préposition et le nom qui la suit est appelé إِضَافَة (annexion).
Le nom qui suit cette préposition s'inscrit lui-même dans une autre إِضَافَة, composée du nom يَد (main) qui est l'annexé, et du pronom ه qui est l'annexeur.

الْمُلْكُ

Voilà le مُبْتَدأَ dit retardé.
Le schème Fu3L employé pour ce terme nous indique qu'il s'agit d'une chose portant les caractéristiques de la racine. C'est un outil servant à qualifier.
En tant que مُبْتَدأَ, il est au cas nominatif.


وَهُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
grammaticale - Analyse grammaticale : verset 1 et 4 - سورة الملك Graphimage?id=5856

Le coordinateur و additionne tout ce qui suit à la subordonnée relative qui précède. Nous avons donc une deuxième caractéristique exprimée pour l'agent الًّذِي.


Phrase nominale : هُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ

  • هُوَ : c'est le مُبْتَدأَ.

  • عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ : syntagme prépositionnel rattaché au خَبَر le suivant.

    1ère إِضَافَة avec عَلَىٰ كُلِّ , ce qui explique la présence d'un "i" en terminaison de كُلِّ ;

    2ème إِضَافَة avec كُلِّ شَيْءٍ.

  • قَدِيرٌ : le خَبَر, au cas nominatif, indéfini, et attributif pour son مُبْتَدأ.



Analyses alternatives


1ère :

Considérons la phrase nominale هُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ démarrant par le و comme un حال, complément du verbe تَبَارَكَ. Il en porte toutes les caractéristiques.

La traduction serait alors :

Béni celui qui ..., tout en étant Dirigeant sur toute chose.

Ce qui est souligné est un gérondif, il accompagne un verbe. Le sens serait ici que le Très-Haut reçoit les bénédictions, sans en être distrait, tout en continuant de diriger ce qui vient avant, pendant et après les bénédictions.

2ème :

Plus compliqué ! Nous avons une phrase nominale : بِيَدِهِ الْمُلْكُ.
Le syntagme بِيَدِهِ est adverbial, c'est à dire qu'un verbe est supposé. Nous sommes dans le concept d'un Faire au moyen d'une main. Le verbe est donc sous-entendu.
Dans ce cas, nous pourrions envisager que هُوَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ est un حال pour ce verbe supposé.

La traduction serait :

(Lui) -verbe omis ou nom d'action omis- la Royauté par Sa main, tout en étant Dirigeant sur toute chose.

Combien d'hommes, de rois, se placent pour être béni par ces congénères, sans avoir pour autant le contrôle de quoi que ce soit ?

La lecture de cette analyse relève le rôle absolue de Dirigeant pour le Très-Haut.


بسم اللّه الرحْمن الرحيم

قُلْ هَلْ مِن شُرَكَائِكُم مَّن يَهْدِي إِلَى الْحَقِّ ۚ قُلِ اللَّهُ يَهْدِي لِلْحَقِّ ۗ أَفَمَن يَهْدِي إِلَى الْحَقِّ أَحَقُّ أَن يُتَّبَعَ أَمَّن لَّا يَهِدِّي إِلَّا أَن يُهْدَىٰ ۖ فَمَا لَكُمْ كَيْفَ تَحْكُمُونَ
Dis : « Est-ce qu'il y a parmi vos associés un qui guide vers la vérité ? » Dis : « C'est Allah qui guide vers la vérité. Celui qui guide vers la vérité est-il plus digne d'être suivi, ou bien celui qui ne se dirige qu'autant qu'il est lui-même dirigé ? Qu'avez-vous donc ? Comment jugez-vous ainsi ? »

[سورة يونس 10.35]



Ce qui est développé ici n'est pas tant pour offrir des analyses alternatives, mais la possibilité de voir et méditer sur toutes les nuances que peut apporter la syntaxe.
Mansour
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum