Analyse grammaticale du verset 103 سورة الأعراف

Aller en bas

Analyse grammaticale du verset 103 سورة الأعراف

Message par Mansour le Dim 18 Nov - 14:39

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Autre verset, autre signe, autre relief :


بسم اللّه الرحْمن الرحيم

ثُمَّ بَعَثْنَا مِن بَعْدِهِم مُّوسَىٰ بِآيَاتِنَا إِلَىٰ فِرْعَوْنَ وَمَلَئِهِ فَظَلَمُوا بِهَا ۖ فَانظُرْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُفْسِدِينَ
Puis, après [ces messagers] Nous avons envoyé Moïse avec Nos miracles vers Pharaon et ses notables. Mais ils se montrèrent injustes envers Nos signes. Considère donc quelle fut la fin des corrupteurs.

[سورة الأعراف 7.103]


Qui est prêt à donner l'analyse ici ?
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale du verset 103 سورة الأعراف

Message par Mansour le Lun 19 Nov - 12:35

Première phrase, divisée en deux parties appelées propositions :


ثُمَّ بَعَثْنَا مِن بَعْدِهِم مُّوسَىٰ بِآيَاتِنَا إِلَىٰ فِرْعَوْنَ وَمَلَئِهِ فَظَلَمُوا بِهَا



Première proposition


ثُمَّ بَعَثْنَا مِن بَعْدِهِم مُّوسَىٰ بِآيَاتِنَا



ثُمَّ

حَرْف عَاطَفة (connecteur, coordinateur) qui n'est pas neutre, mais qui met en relation temporelle avec ce qui précède.


بَعَثْنَا

Cette action est coordonnée, par la particule ثُمَّ, au verbe précédent (verset précédent) وَإِن وَجَدْنَا. La particule إِن a là le sens de بَل (mais, plutôt).
بَعَثْنَا est au passé, avec en terminaison un سُكُون pour permettre au pronom نا, agent du verbe, de se suffixer. Ce pronom est au cas nominatif.


مِن بَعْدِهِم

Syntagme prépositionnel appelé جَرّ وَمَجْرُور (traction et tracté) composé de la préposition مِن (le tracteur) et بَعْدِ (le tracté) qui prendra alors la marque du cas génitif en "i" en terminaison.
Suit un second syntagme appelé إِضَافَة (annexion) où le 1er terme بَعْدِ est annexé par le second, qui est le pronom هِم. Ce dernier aurait dû prendre la marque du génitif dans cette إِضَافَة, mais il est indéclinable et garde son سُكُون.

مِن بَعْدِهِم est complément rattaché au verbe بَعَثْنَا, mais peut être également envisagé comme un complément rattaché à un حال (complément circonstantiel) omis.


مُّوسَىٰ

Nom propre en position d'objet du verbe مَنْصُوب et مَفْعُول بِهِ. La marque "a" de l'accusatif est supposée sur le alif irrégulier ى.


بِآيَاتِنَا

Syntagme prépositionnel rattaché au verbe بَعَثْنَا, avec la préposition ِب suivit du nom آيَاتِ portant la marque "i" du cas génitif, et suivi par le pronom possessif نا dans la relation d'annexion (إِضَافَة).


إِلَىٰ فِرْعَوْنَ وَمَلَئِهِ



Syntagme prépositionnel rattaché au verbe بَعَثْنَا.
فِرْعَوْنَ est diptope, c'est à dire qu'il ne décline jamais en "i", mais en "a" à l'accusatif et au génitif, et en "u" au nominatif.
Le nom مَلَأ est coordonné par le و au nom فِرْعَوْنَ, et prendra lui aussi la marque du génitif مَلئِ. Il est suivi du pronom possessif ـهِ qui est au génitif dans une إِضَافَة, et donc portant le "i".

إِلَىٰ فِرْعَوْنَ peut être également envisagé comme rattaché à un حال de آيَاتِ.




Deuxième proposition


فَظَلَمُوا بِهَا



فَ

La proposition débute par une particule de coordination, avec le sens de حَرْف ٱسْتِئْنَاف (particule inchoative) indiquant une succession, avec le sens de conséquence (donc, alors), تَعْقِيب.


ظَلَمُوا

Le verbe au passé construit avec une ضَمَّة (u) pour permettre de suffixer son agent et pronom pluriel 3ème pers. du masc. و, pronom au cas nominatif.
Le alif de fin est appelé فَارَق (séparateur, qui distingue), placé entre le verbe et la mot suivant.


بِهَا

Syntagme prépositionnel appelé جّرّ وَمَجْرُور avec بِ en tant que جارّ et le pronom هَا comme pronom pour le nom collectif supposé être الناس (les gens).

Avec فَظَلَمُوا بِهَا, il est supposé فَظَلَمُوا النَّاسُ بِسَبَبِهَا (Les gens étaient injustes à cause de cela).


Dernière édition par Mansour le Jeu 3 Jan - 2:51, édité 2 fois
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale du verset 103 سورة الأعراف

Message par Mansour le Lun 19 Nov - 20:48

Deuxième phrase :


فَانظُرْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُفْسِدِينَ
Considère donc quelle fut la fin des corrupteurs.

Cette phrase commence par un connecteur, فَ appelé حَرْف ٱسْتِئْنَاف (particule inchoative).

انظُرْ

Verbe à l'impératif, 2ème pers. masc. sing., construit avec سُكُون en terminaison.


كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُفْسِدِينَ

Cette proposition, à l'intérieur de cette phrase verbale, est le مَفْعُول بِه (complément d'objet du verbe). Elle est donc مَنْصُوب (à l'accusatif).

C'est une phrase nominale en كان.

  • كَيْفَ : c'est le خَبَر كَانَ antéposé. Il est donc à l'accusatif.
    C'est un nom appelé اِسْم اِسْتِفْهَام, terme qui appelle une explication, qui interpelle pour la recherche d'explication ;

  • كَانَ : verbe نَاقِص (déficient, incomplet), au passé, 3ème pers. masc. sing. ;

  • عَاقِبَةُ الْمُفْسِدِينَ : le اِسْم كَانَ est ici un syntagme nominal, avec comme type de relation une إِضَافَة (annexion).

    |- Le premier terme porte une ضَمَّة (u), marque du nominatif ;

    |- Le second terme est l'annexeur appelé مُضَاف إِلَيهِ qui lui est au cas génitif, par cette annexion.
    Ce مُضَاف إِلَيهِ est un nom au pluriel régulier (sain), qui se présente en ون au nominatif, et en ين à l'accusatif et au génitif.


avatar
Mansour
Admin

Messages : 8638
Points : 15637
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale du verset 103 سورة الأعراف

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum