Sourate/Surah 38.29 : analyse sémantique - أولو اللباب - دبر - ذكر

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sourate/Surah 38.29 : analyse sémantique - أولو اللباب - دبر - ذكر

Message par Invité le Sam 27 Juil - 21:14

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


بسم اللّه الرحمـٰن الرحيم

كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ إِلَيْكَ مُبَارَكٌ لِّيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ

[Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils méditent sur ses versets et que les doués d'intelligence réfléchissent !

[سورة ص 38.29]


Analyse grammaticale : ici.

Voyons le vocabulaire, les mots : أولو اللباب - دبر - ذكر.

Il est nécessaire d'apprendre l'arabe car les traductions sont loin de refléter correctement la Parole d'Allah تعالى. Même les tafsirs en français ne peuvent refléter correctement le Qur'an et ce qui s'y dit. Bref, la version française est une barrière pour l'étude du Qur'an.

Le fait est qu'il faut parfois beaucoup plus d'explications qu'une simple traduction d'un mot arabe vers un mot français. Il est illusoire de croire que le français n'a que des synonymes dans son lexique pour les mots et concepts arabes.

Sans une étude lexicale avancée, on ne peut voir ce qui lie les mots s'enchainant ici :

لِّيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ

Il y a une unité sémantique, une relation intrinsèque et logique entre le sens de chaque mot.



يَدَّبَّرُوا

Ce verbe vient sous le schème de la forme V du verbe دَبَرَ. Il est au présent du subjonctif, 3ème personne du pluriel, et masculin.

Du fait de la forme V et de son affixe ت pour le schème تَدَبَّرَ, cette lettre ت sera assimilée dans la lettre د suivante, pour une raison phonétique, lettre qui portera alors une shadda exceptionnelle : يَدَّبَّرُوا.

Pour avoir le sens du verbe forme V, nous devons tout d'abord étudier le verbe de base دَبَرَ forme I.

Le schème de la forme V apporte deux informations en plus du sens de base : il est réflexive (action faite sur soi) ; il est intensif et usant d'un élément tiers (personne ou chose). Ces points sont importants pour comprendre le sens de ce verbe.

Forme I : دَبَرَ et au présent ـُ ou ـِ

Nous avons deux formes pour le verbe au présent, donc deux verbes avec un sens légèrement différent.

Les voyelles médianes "u" et "i" au présent nous indiquent déjà que l'action se joue sur ou dans l'individu.

La première forme en "u" sert à qualifier une personne ou objet ; ce sera le premier sens de ce verbe. Le nom d'action : دُبُورٌ.
Il peut désigner ce que fait une flèche, suivant une trajectoire, et pouvant aller jusqu'à passer au-delà une cible. Par extension, ce verbe peut signifier "aller au-delà", passer toutes les étapes, jusqu'à sa fin.
Ce verbe sert aussi à qualifier ce que fait un vent dans ses trajectoires changeantes.
Ce même verbe de porte a-u peut prendre le sens de "se détourner", "passer au loin", "tourner le dos", avec comme nom d'action دَبارٌ.

La seconde voyelle "i" nous donne un verbe qui agit sur l'agent, avec cette idée d'un développement dans le temps de cette action, un devenant. Le nom d'action : دَبْرٌ.
Ce verbe peut prendre le sens de "devenir vieux", toujours avec ce sens de "passer des étapes", sur une trajectoire, allant vers sa fin.

Le sens général se trouve dans le nom d'action دَبْرٌ : le fait de suivre avec un intervalle de temps et d'espace.

Il existe aussi ce verbe de porte i-a, avec un sens encore légèrement différent, et pour nom d'action دَبَرٌ, exprimant une action faite et refaite, dans le passé. Ce verbe est employé pour parler de choses devenues usées, voire malades.


Avant de voir la forme V utilisée dans le verset étudié, il nous faut passer par la forme II qui lui est associée :

Forme II : دَبَّرَ

C'est la forme intensive et factitive, c'est à dire que quelque chose est employé pour agir. Le sens de ce verbe s'applique au traitement des affaires de ce monde, le fait de prendre un sujet étape par étape, cette idée de trajectoire, de connaître ou contrôler les tenants et aboutissants d'une affaire.
Il peut être employé pour parler d'un propos qui en suit un autre, ou de tradition orale, le fait de relater un fait.

Forme V : تَدَبَّرَ

Nous voilà avec la forme V qui vient avec un ت préfixé sur la forme II. Ici, la réflexivité est exprimée clairement.

Sources Lane's lexicon.



Étymologie

Dans دبر, nous avons la forte identité sémantique de در qui signifie tout simplement "trajectoire", ou le mot d'origine latin "direction" avec ce même étymon "dr".

Voir encore une permutation, permettant d'approcher le champ sémantique de ce mot : درب (chemin). DR se trouve également dans قدر traduit approximativement par "destin", encore cette idée de trajectoire contrôlée.



Conclusion

À chacun de nous de voir la relation qu'il peut y avoir entre le mot français "méditer" et celui employé dans le verset.


Mon but ici est de montrer le lien sémantique étroit entre تَدَبَّرَ avec son sens de suivre par étape, et se remémorer ذَكَّرَ et أولو اللباب.

À suivre إن شاء الله...


Dernière édition par منصور le Mer 31 Juil - 0:57, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate/Surah 38.29 : analyse sémantique - أولو اللباب - دبر - ذكر

Message par Invité le Dim 28 Juil - 15:00

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Le verbe étudié ci-haut vient avec son objet : ses versets.

ليَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ

[Voici] afin qu'ils méditent sur ses versets

[سورة ص 38.29]

Avec le verbe دبر nous avons une trajectoire qui est prise, et la forme V de ce verbe nous indique un travail personnel à faire, sur soi, au moyen de l'objet du verbe "les versets du Livre Béni".
Puisqu'il est question de trajectoire, il est question de chemin (درب), et non de pensées volatiles. Rappelons que le sens du verbe تدبّر signifie contrôler ou calculer les tenants et les aboutissants d'une affaire, pas à pas.

Le dernier mot du verset 28 de la sourate ص est "intelligence". Nous avons déjà un premier prérequis à l'intelligence : تدبّر.
Rappel : ce thread cherche à mettre en évidence le lien sémantique entre أولو اللباب - دبر - ذكر.

لِّيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ




يَتَذَكَّرَ

Ce verbe vient sous le schème de la forme V du verbe ذَكَرَ. Il est au présent du subjonctif, 3ème personne du pluriel, et masculin.

Pour avoir le sens du verbe forme V, nous devons tout d'abord étudier le verbe de base ذَكَرَ forme I.

Le schème de la forme V apporte deux informations en plus du sens de base : elle est réflexive (action faite sur soi) ; elle est intensive et usant d'un élément tiers (personne ou chose). Ces points sont importants pour comprendre le sens de ce verbe.

Forme I : ذَكَرَ et au présent ـُ.

Nous avons une forme pour le verbe au présent. La voyelle médiane "u" au présent nous indique que l'action se joue sur l'individu, la première forme en "u" servant à qualifier une personne ou objet. Le nom d'action : ذُكْرٌ.
Ce verbe signifie relater, mentionner, citer quelque chose ou quelqu'un. Il prend le sens de garder en mémoire par l'effet de la répétition, le fait de citer et citer encore, dire et redire.

Le sens général est contenu dans le nom d'action de la manière (utilitaire) ذِكْرٌ : pratique du rappel (énoncer encore et encore).

Avant de voir la forme V utilisée dans le verset étudié, il nous faut passer par la forme II qui lui est associée :

Forme II : ذَكَّرَ

C'est la forme intensive et factitive, c'est à dire que quelque chose est employée pour agir. Le sens* : faire faire souvenir.

Forme V : تَذَكَّرَ

Nous voilà avec la forme V qui vient avec un ت préfixé sur la forme II. Ici, la réflexivité est exprimée clairement.

Sources Lane's lexicon.

*Le sens de la forme II nous renvoie au masculin (rendre masculin). Cet aspect ne sera pas vu ici, la relation entre "garder en mémoire" et le "rôle particulier accorder au mâle".




Étymologie

Dans ذكر, nous avons deux fortes identités sémantiques :

كر qui signifie tout simplement "répéter à l'identique".
ذ qui est la particule des pronoms démonstratifs et relatifs. Il peut être traduit par "ce", "ceci", "celui", etc. Son rôle est représentatif.



Conclusion

À chacun de nous de voir la relation qu'il peut y avoir entre le mot français "réfléchir" et celui employé dans le verset. Si "réfléchir" est pris dans son sens premier "re-fléchir" avec l'idée de répétition, alors la traduction est acceptable.


1er lien sémantique étroit entre تَدَبَّرَ avec son sens de suivre par étape, du début à la fin, et se dire à nouveau تَذَكَّرَ.

Nous allons vers le dernier mot de ce verset : أولو اللباب. Avec les deux premiers mots, nous avons le concept d'étape (aller pas-à-pas avec quelque chose), puis reprendre toutes ses étapes (se remémorer). Ces deux caractéristiques sont donc contenues dans le concept أولو اللباب (intelligence).
Il nous est donc indiqué que la stupidité procède d'une incapacité à ordonner une pensée pas-à-pas, et une incapacité à garder ce qui a été appris et connu.


À suivre إن شاء الله...


Dernière édition par منصور le Dim 4 Aoû - 3:44, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

أُولُو : signification - meaning

Message par Invité le Dim 4 Aoû - 0:16

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Le verbe étudié ci-haut vient avec son agent :

وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ



أُولُو الْأَلْبَابِ


Nous avons un rapport d'annexion dans ce syntagme nominal : أُولُو est l'annexé et الْأَلْبَابِ est l'annexeur.

Du fait de l'annexion, أُولُو, qui est un pluriel régulier, perd son نَ en terminaison.



أُولُو

Ce mot dérive du nom d'action أَلْوٌ qui signifie "le fait d'être compétent dans une affaire".
La forme originale de أُلُو devrait être au pluriel nominatif أُلُون mais étant annexé par le mot suivant, il ne s'emploie que sous cette forme أُلُو et il est écrit généralement أُولُو. Le sens est très proche de ذُوو (possesseur).

Voir Lane's Lexicon p121.



Étymologie

Certains lexicographes arabes nous renvoient à l'article ال pour comprendre le sens du mot أُلُون qui est un pluriel.

إِلُّ

- Toute chose regardée comme sacrée, inviolable.

- une relation étroite de respect. Dans le Qur’an : لَا يَرْقُبُوا فِيكُمْ إِلًّ (verset 8 سورة التوبة)

- Bonne origine.

- Syn. de مَعْدِنٌ or مَعْدِنٌ صَحِيحٌ [un lieu, ou une personne, libre de toute imperfection, ou de ce qui amène doute, soupçon ou opinion malsaine].

- Un contrat; ou quelqu'un qui a la responsabilité de bien conserver, sécuriser,pour une personne ou une chose. Syn. جُوَارٌ : une promesse, or une assurance, de sécurité; syn. أَمَانٌ ;

- La Seigneurie; syn. رُبُوبِيَّةٌ .La prose de Museylimeh, هَذا كَلَامٌ لَمْ يَخْرُجْ مِنْ إِلِّ [Ceci est un propos qui ne provient pas de la Seigneurie.].

- Révélation, ou inspiration.

- الإِلُّ signifie également Dieu: [comme le mot אֵל, ou plutôt הָאֵל, comme employé en Hébreu].

-Syn. شَخْصٌ (individu, personne -ayant des caractéristiques-).

Et enfin : أَمْرٌ إِلِّيٌّ Une affaire, en relation, ou attribuable, à الإِلّ, signifiant soit Dieu, soit une révélation ou inspiration.

Voir Lane’s Lexicon p112.


Conclusion

Avec ce complément d'infos, nous pouvons distinguer la différence entre les synonymes ذُوو et أُولُو. Le 1er se réfère simplement à un groupe de personne, le second à la qualité (inspiré, doué) d'un groupe de personne.

Autre point philologique et étymologique : le ل implique une notion de service, et le pictogramme copto-hébraïque était un bâton (bâton de berger). Ce même lam se trouve dans سلام avec cette notion de "service" et dans إله (principe à adorer/servir -divinité-).



À suivre إن شاء الله...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

أُولُو الْأَلْبَابِ : meaning / signification

Message par Invité le Lun 5 Aoû - 18:31

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Nous étudions ce syntagme appelé إِضَافَة (adjonction dans une annexion). Le deuxième mot est une précision (complément) pour le mot le précédant.

أُولُو الْأَلْبَابِ



الْأَلْبَابِ

Nous avons vu que le premier terme de l'annexion أُولُو signifie ceux doués, ceux inspirés, qui sont inscrits dans un courant.

Le الْأَلْبَابِ est ici le pluriel de لُبٌّ. Voici un article assez clair :


لُبٌّ of a man, understanding; intellect; intelligence; or mind; syn. عَقْلٌ the understanding, &c., that is put into the heart of a man: so called because it is the choicest or best part of him: or it is not so called unless it is pure from cupidity, or lust, and foul imaginations; and therefore has a more special sense than عقل. Pl. أَلْبَابٌ, and sometimes أَلُبٌّ.

لُبٌّ d'un homme, la compréhension, l'intellect, l'intelligence, ou l'esprit, syn. عَقْلٌ la compréhension, etc., ce qui est mis dans le cœur de l'homme: ainsi appelée parce que c’est la partie la plus exquise ou la meilleure de l’homme, ou elle n'est ainsi appelée que lorsqu’elle est pure de toute cupidité ou de convoitise et imaginations extravagantes; en ça il diffère de عَقْلٌ. Pl. أَلْبَابٌ, et parfois أَلُبٌّ.

Par cette définition, ce terme amène deux choses : c'est un moyen en même temps qu'une qualité. Dans ce champ sémantique, nous avons le terme لَبٌّ (avec fatha) qui nous livre d'autres infos :


لَبٌّ signifies the obeying, or serving; or obedience, or service; from the original signification of the "remaining, staying, abiding, or dwelling," [in a place]: the dual, in the nom. case, is. لَبَّانِ; and in the acc. and gen., لَبَّيْنِ; and the original meaning of لبيك is I have obeyed thee, or served thee, twice: the ن [of لبّين] being elided because of its being prefixed to the pron. Or لبيك is from the saying دَارُ فُلَانٍ تَلُبُّ دَارِي; "the house of such a one faces my house";  and the meaning is I present myself before thee, (or repair to thee,) doing what thou likes, answering thee [after answering, or time after time]:

لَبٌّ signifie l'obéissance, ou service; du sens premier de "rester, loger, habiter, occuper" [dans un endroit]: le duel, au nominatif est لَبَّانِ, et à l’accusatif . et génitif, لَبَّيْنِ et le sens originel de لبيك est Je t'ai obéi, ou Je t’ai servi, à deux reprises: le ن [de لبّين] étant élidé pour être préfixé au pronom. Ou لبيك est du dicton دَارُ فُلَانٍ تَلُبُّ دَارِي, la maison d'un tel homme fait face à ma maison, et le sens est Je me présente devant toi, (ou en réparation pour toi) pour faire ce que tu aimes, te répondre [après t’avoir répondu, ou encore et encore]:

Avec لُبٌّ nous avons un moyen (compréhension) et une qualité (pure). Par le dérivé لَبٌّ , nous apprenons qu'il s'agit d'une action qui se prolonge, qui est donnée et présentée. C'est l'idée d'une production de quelque chose.
Nous pouvons aussi comprendre que لُبٌّ ne garde pas pour lui-même (pure de convoitise et autres expressions de l'égocentrisme). Il ne retient pas mais au contraire, il restitue tel quel (tel qu'il l'a reçu).



Étymologie


Nous avions dit que le ل est le signe du service. La lettre ب est la lettre du passage, ce qui permet d'aller d'un point à un autre, ce qui permet de communiquer. Ce n'est pas statique.

Autre point, le mot لُبٌّ peut parfois être synonyme de قَلْبٌ (cœur) où un ق est préfixé.


À suivre إن شاء الله...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sourate/Surah 38.29 : analyse sémantique - أولو اللباب - دبر - ذكر

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum