La phrase conditionnelle en arabe...

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Ibn Nacer le Sam 18 Aoû - 10:12

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
fausse manip...


Dernière édition par Ibn Nacer le Dim 21 Avr - 20:40, édité 2 fois

Ibn Nacer

Messages : 1947
Points : 2185
Date d'inscription : 04/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Ibn Nacer le Sam 18 Aoû - 22:06

السلا م عليكم ورحمة الله وبركاته
Je met un de mes messages posté dans un autre forum #4 (tu pourras me dire si tu n'es pas d'accord avec quelque chose inchâ-a Allâh) :


--------------------

J'ai dû revoir ce sujet en français aussi car jusqu'à il y a peu je fonctionnais à l'oreille, j'appliquais les règles intuitivement mais je ne les connaissais pas forcément toutes or pour expliquer ou comprendre ce sujet pour le transposer à une autre langue on a besoin de bien connaitre ces règles et les termes techniques employés pour expliquer ces règles et leurs usages.

Bon j'explique ce que j'ai compris pour l'instant inchâ-a Allâh : En français on peut exprimer différentes types de phrases conditionnelles en utilisant les temps et modes appropriés (je reprends en partie les
explications du frère Hârith) :



Ce type de phrase est composé d'un mot outil qui introduit la condition, d'une proposition qui exprime la condition et d'une proposition "réponse".

- Comme l'a dit le frère Hârith avec l'éventuel la condition est considérée comme fort probable, quasiment acquise. On sent bien que l’éventuel permet d'exprimer une habitude, une loi, une règle, un comportement habituel... On le reconnait par le fait qu'on peut remplacer le "si" par "lorsque" ou "quand" ou "chaque fois".

- Le potentiel exprime une condition envisagée comme réalisable, on a alors deux possibilités : si la condition se réalise alors la "réponse" sera réalisée et si la condition ne se réalise pas alors la "réponse" ne sera pas réalisée. On peut reconnaitre le potentiel en ajoutant un mot comme "demain" : Si tu étudies (demain) tu réussiras.

- L'irréel exprime une condition envisagée comme non réalisable (ce qui correspond à une supposition), on présuppose que la condition n'a pas été réalisée (irréel du passé) ou qu'elle n'est pas réalisée (irréel du présent).

On peut reconnaitre l’irréel du présent en ajoutant "mais ce n'est pas le cas" et l’irréel du passé en ajoutant "mais ça n'a pas été le cas" :

Si tu étudiais (mais ce n'est pas le cas/mais tu n'étudies pas) tu réussirais.
Si tu avais étudié (mais ça n'a pas été le cas/mais tu n'as pas étudié) tu aurais réussi.

Ici la relation exprime que la non réalisation de la condition entraine la non réalisation de la "réponse" : "Tu n'étudies pas donc tu ne réussis pas" et "Tu n'as pas étudié donc tu n'as pas réussi".


----------------

Et si j'ai bien compris en arabe pour exprimer l’éventuel on utilise إِذَا pour exprimer le potentiel on utilise إنْ et pour exprimer l’irréel on utilise لَوْ. En arabe c'est donc le mot-outil qui détermine le type de condition que l'on exprime alors qu'en français c'est l'usage approprié des temps et modes des verbes des deux propositions (condition et réponse).

A suivre inchâ-a Allâh.


Wa Allâhu a'lam.

Ibn Nacer

Messages : 1947
Points : 2185
Date d'inscription : 04/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Mansour le Mar 21 Aoû - 15:54

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته

Oui, étudions le conditionnel en arabe. Nous avons déjà vu le conditionnel en مَنْ :
ici.

Le point en sémantique et la différence entre quand et si :

  • Quand nous situe dans une période, un temps. À chaque fois semble être une traduction en arabe.

  • Si nous situe dans une ressemblance, dans un jeu de miroir où nous imaginons juste une scène qui peut se dérouler dans une autre dimension que celle de la pensée, dans la dimension réelle : imaginer vs réaliser.
    Si = سيّ en arabe, même sens, même structure mais pas la même utilisation. Puisqu'il est question de ressemblance, il s'agit d'existence ou pas, donc إن semble la meilleure traduction.

  • Lorsque = lors (temps) + que (objet -accusatif-). Lors ou alors porte la même racine latine que heure. إذا semble être une bonne traduction.




Si tu as étudié, tu réussiras.


Il manque ici une période intermédiaire (sous-entendue) entre un passé et un futur qui est le moment où l'on parle, avant la connaissance du résultat de l'examen.

Rappelons que le futur exprime la certitude (ce qui n'est jamais le cas en arabe, toujours dépendant de la volonté d'Allah Le Déterminant : إن شاء الله.

L'imparfait nous projette d'un passé infini vers un présent infini : Si tu étudiais, tu réussirais.
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8642
Points : 15641
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Ibn Nacer le Mar 21 Aoû - 20:19

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

J'ai aussi ouvert des fils dans d'autres forums pour récolter un max d'infos qu'on synthétiser ici inchâ-a Allâh :

-
La phrase conditionnelle en arabe... (tu es déjà inscrit sur ce forum donc tu peux intervenir si besoin est inchâ-a Allâh)
- La phrase conditionnelle en arabe...
- La phrase conditionnelle en arabe...

Wa Allâhu a'lam.

Ibn Nacer

Messages : 1947
Points : 2185
Date d'inscription : 04/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Mansour le Mar 21 Aoû - 21:14

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته


J'ai passé 15m à essayer de récupérer mon passe sur le 1er : impossible !

Avant d'aborder la syntaxe et ses outils, repérons le sens, la construction et l'étymologie des termes.

J'ajoute une remarque ici.

إذا est construit sur 2 morphèmes :

  • إ dont le sens est environ point de départ-référence.
  • ذ qui est l'outil de prédilection pour représenter quelque chose (une sorte de pronom).

L'ensemble se traduirait par à partir de ça. En français courant, on dira plutôt dès que... et cet outil introduit une condition.



J'ai souri de voir qu'un frère recommande de faire très attention à l'arabe qu'on étudie. Je n'arrête pas de le répéter أخي. C'est un principe élémentaire en linguistique (science du langage). Il faut toujours dater l'arabe que nous étudions.
D'après mes recherches (étymologie et sémantique), l'arabe Qur'anique est homogène, cohérent et bien construit (morphologie). Ce n'est pas le cas de l'arabe moderne qui dérive sans cesse (comme l'hébreu ou autres langues). C'est un réel problème pour étudier l'arabe prophétique.
avatar
Mansour
Admin

Messages : 8642
Points : 15641
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: La phrase conditionnelle en arabe...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum