Apprendre les langues arabe et française
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

Racine / radical / base

Aller en bas

Racine / radical / base Empty Racine / radical / base

Message par Mansour Mer 15 Aoû - 20:44

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Le site : ici

Racine / radical / base

Racine

ARRIVE 86 : p. 592 "La notion de racine est peu utilisée en linguistique française : il est généralement inutile (et malaisé) de distinguer la racine du radical*. Toutefois, la notion de racine est utilisée en linguistique diachronique*, par exemple quand on remonte aux étymons* indo-européens ou quand on repère des matrices trilittères de caractère onomatopéique."

DUCROT 95 p. 443 "Ainsi certains comparatistes comme F. Bopp (…) croient avoir établi que les racines indo-européennes (c'est-à-dire les morphèmes de la langue-mère indo-européenne) se répartissent en deux classes opposées, les racines nominales (qui ont constitué dans les langues postérieures les radicaux des noms, verbes et adjectifs) et les racines pronominales, qui ont constitué dans ces langues, d'une part les marques grammaticales des verbes, noms, adjectifs et d'autre part les mots grammaticaux indépendants (pronoms, conjonctions, prépositions, …)"

GARDES-TAMINES 98a p. 168 "Racine Module généralement à trois lettres qui sert à fabriquer tous les mots d'une même famille. En français on ne peut plus reconstruire de telles racines."

p. 53-54 "Certaines langues présentent de surcroît des racines. Il s'agit généralement de moules trilitères (comprenant trois lettres) à partir desquels se trouvent fabriquées toutes les formes du mot et les mots de la même famille. Ainsi, en arabe, à partir de la racine ktb "écrire", on aura kiteb "le livre", maktab "le bureau", kataba "il a écrit", etc…En français, même si les mots grecs ou latins dont sont issus bon nombre de mots reposent sur des racines trilittères indo-européennes, on ne peut reconstruire, par la simple considération du système, de telle racine. L'unité minimale est donc le radical."

LAROUSSE 99 p. 395 "On appelle racine l'élément de base, irréductible, commun à tous les représentants d'une même famille de mots à l'intérieur d'une langue ou d'une famille de langue. La racine est obtenue par élimination de tous les affixes et désinences; elle est porteuse des sèmes essentiels, communs à tous les termes constitués avec cette racine. La racine est donc une forme abstraite qui connaît des réalisations diverses […]"

"En linguistique romane, la racine est une forme généralement latine, dont l'existence est attestée ou supposée et dont est issue une forme plus récente attestée dans l'une des langues ou dans l'un des parlers romans. La racine de mère est la forme latine matrem."

À retenir :

La notion de racine existe pour certaines langues (l'arabe, par exemple - cf ci-dessus, …). Du point de vue de la forme, elle correspond généralement à un format trilittère (lit. "trois lettres", mais signifie en fait "trois phonèmes"). Du point de vue du sens, elle correspond au dénominateur commun aux différents mots construits sur une racine. Il s'agit donc d'une notion abstraite (par exemple la notion d' écrire/écriture au sens large, i.e. incluant écrivain (agent), livre (produit) …).
Elle est contestée pour le français car des racines ne peuvent y être retrouvées dans le système même de la langue, mais seulement par comparaison avec d'autres langues, telles que les autres langues indo-européennes. Le français étant une langue romane (i.e. issue du latin), on peut également rechercher les racines latines dont certains mots français sont issus. (Il s'agit toujours d'une étude plutôt diachronique que synhronique)

Base

GARDES-TAMINES 98a p. 165 "Base Ce qui reste du mot une fois ôté l'affixe qui a servi à former ce mot. Par exemple constitutionnellement est formé sur la base constitutionnelle, féminin de de constitutionnel, par l'adjonction du suffixe adverbial -ment. Mais constitutionnel est lui-même formé sur la base constitution. Une base qui ne comprend plus aucun affixe constitue le radical du mot."

RIEGEL 94 p. 541 " la base est ce qui reste d'un mot dérivé si on lui enlève tous ses affixes (2)".

LAROUSSE 99 p.63 base 2. "En grammaire, on donne le nom de base ou racine au radical nu, sans désinence, d'un mot : ainsi parl est une base verbale (parler, parlait, parlons, …)."

ARRIVE 86 p.93 "1. En morphologie, notamment verbale, la base est l'ensemble constitué par le radical* et les affixes* (au sens 1. de l'article AFFIXE: 1) qui s'ajoutent à lui. Les morphèmes flexionnels s'ajoutent à la base. Quand il n'y a pas d'affixe, la base se confond avec le radical."

Radical

ARRIVE 86: p.592 "Dans les classes grammaticales comportant une flexion*, le radical constitue le lexème* (ou morphème* lexical). Il s'oppose aux affixes* (en français préfixes* et suffixes*) et aux morphèmes flexionnels. Dans retravaillerez, re- est un préfixe, -er et -ez des morphèmes flexionnels. Le radical est travaill-."

GARDES-TAMINES 98a p. 168 "RadicalBase minimale d'un terme, une fois ôtés tous les affixes qui ont servi à le former. Ainsi le radical de blanchissement est blanc.

LAROUSSE 99 p.394
I. radical (n.) "On appelle radical une des formes prises par la racine dans les réalisations diverses des phrases. Le radical est donc distinct de la racine, qui est la forme abstraite servant de base de représentation à tous les radicaux qui en sont les manifestations. Ainsi, on dira que la racine /ven/ <> a deux radicaux, ven et vien, qui se réalisent avec adjonction de désinences grammaticales dans venons, venue, venait, vienne, viennent, etc ... De même, la racine /chant/ <> a deux radicaux chant- et cant-, qui se réalisent dans les formes chantait, chantre, chanteur, cantatrice, cantilène, etc Une racine peut n'avoir qu'un radical ; en ce cas racine et radical se confondent.

II. radical (adj.) 1. On appelle radical celui des morphèmes* d'un mot qui n'est pas un affixe et auquel est lié le signifié. Dans amateur, ama- est le morphème radical. Table est un morphème radical.

RIEGEL 94 p. 541 "un mot dérivé est formé par l'adjonction d'un ou plusieurs affixes soudés à un morphème lexical appelé base ( ou radical bien que ce terme soit souvent réservé aux bases suivies d'une désinence)".
Mansour
Mansour
Admin

Messages : 7673
Points : 14600
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum