Apprendre les langues arabe et française
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

Edward

2 participants

Page 23 sur 30 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 26 ... 30  Suivant

Aller en bas

exercice - Edward - Page 23 Empty Re: Edward

Message par Invité Lun 11 Fév - 11:40

Salut

Bien !

Edward_Hua a écrit:

Deux enfants sourient face à la caméra. La fille ouvre ses bras comme si elle voulait embrasser le photographe. Peu courageux, le garçon se cache auprès de sa sœur avec un sourire timide.

(L'une de) Des deux enfants souriant face à la caméra, la fille ouvre ses bras comme si elle voulait embrasser le photographe, l'autre garçon, cependant, est peu courageux et se cache auprès de sa sœur avec un sourire timide.

Des deux enfants
: des = À partir de...


À la frontière de son pays, un homme marche avec un drapeau français sur son épaule. C'est un endroit désert, mais beaucoup sont venus, attirés par l'action de cet homme. Ils s'arrêtent et regardent le spectacle, curieux.

C'est un endroit désert, où un homme marche à la frontière de son pays avec un drapeau français sur son épaule, ce qui en attire beaucoup, curieux, de gens curieux (qui s'arrêtent) s'arrêtant et regardant (regardent) le spectacle. (à la frontière)

Bien, mais ne change pas de place les éléments des phrases.

Le pronom indéfini en = ça = homme marche...

Curieux reste en apposition.


Un homme serre son chien dans ses bras. Il jette un coup d'œil furtivement sur les gens autour de lui. Il a l'air anxieux, comme si quelqu'un allait arracher son chien de ses mains.

Serrant son chien dans ses bras, un homme jette un coup d'œil furtivement sur les gens autour de lui -avec l'- d'un air anxieux, comme si quelqu'un allait arracher son chien de ses mains.

Très bien !


La France est dans les intempéries. Dans la photo, les passagers attendent le tram dans la neige. La terre est blanche et glissante dû à la neige, ce qui rend la marche dans la neige très difficile.

Dans la photo, les passagers attendent le tram dans la neige parce que la France est dans les intempéries, autour de qui avec la terre (est) blanche et glissante dû à la neige, ce qui rend la marche dans la neige très difficile,

On ne dira pas la terre, mais le sol :

La France est dans les intempéries. Dans la photo, les passagers attendent le tram dans la neige. Le sol est blanc et glissant dû à la neige, ce qui rend la marche dans la neige très difficile.


Question :
Des synonymes de "mais" (Il y en a beaucoup ?) comme cependant, pourtant, néanmoins ont le même usage ?

Merci !

C'est dans le script anglais que les signes doubles se collent aux mots, pas en français correct.

Mais fait partie de la catégorie exprimant :

Opposition
Restriction
Concession


Vois ici (1er document) : Les connecteurs logiques


Deux enfants sourient face à la caméra. La fille ouvre ses bras comme si elle voulait embrasser le photographe. Peu courageux, le garçon se cache auprès de sa sœur avec un sourire timide.


À la frontière de son pays, un homme marche avec un drapeau français sur son épaule. C'est un endroit désert, mais beaucoup sont venus, attirés par l'action de cet homme. Ils s'arrêtent et regardent le spectacle, curieux.


Un homme serre son chien dans ses bras. Il jette un coup d'œil furtivement sur les gens autour de lui. Il a l'air anxieux, comme si quelqu'un allait arracher son chien de ses mains.


La France est dans les intempéries. Dans la photo, les passagers attendent le tram dans la neige. La terre est blanche et glissante dû à la neige, ce qui rend la marche dans la neige très difficile.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

exercice - Edward - Page 23 Empty Exercice 30

Message par Edward_Hua Mar 12 Fév - 14:21

Salut, Mansour!

Deux enfants sourient face à la caméra : Avec un sourire timide, le garçon peu courageux se cache auprès de sa sœur qui ouvre ses bras comme si elle voulait embrasser le photographe.


Attirés par l'action de l'homme qui marche avec un drapeau français sur son épaule à la frontière de son pays, beaucoup (sont vénus à cet endroit désert ,) s'arrêtent et regardent le spectacle, curieux.

Je ne sais pas comment séparer la part entre les parenthèses de la proposition principale.

En jetant un coup d'œil furtivement sur les gens autour de lui, un homme a l'air anxieux avec son chien serré dans ses bras, comme si quelqu'un allait l'arracher de ses mains.

La terre est blanche et glissante dû à la neige, ce qui rend la marche dans la neige très difficile, et les passagers attendent le tram dans la neige, parce que la France est dans les intempérie.

Merci

Edward_Hua

Messages : 77
Points : 81
Date d'inscription : 12/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

exercice - Edward - Page 23 Empty Correction

Message par Edward_Hua Mar 12 Fév - 15:04

J'ai oublié de séparer les lettres et le point d'exclamation.

Salut, Mansour !
......

Merci !

Edward_Hua

Messages : 77
Points : 81
Date d'inscription : 12/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

exercice - Edward - Page 23 Empty Météo

Message par Invité Mar 12 Fév - 15:27

Salut Édouard

Bien !

Edward a écrit:

Deux enfants sourient face à la caméra. La fille ouvre ses bras comme si elle voulait embrasser le photographe. Peu courageux, le garçon se cache auprès de sa sœur avec un sourire timide.

Deux enfants sourient face à la caméra : Avec un sourire timide, le garçon peu courageux se cache auprès de sa sœur qui ouvre ses bras comme si elle voulait embrasser le photographe.

Vois précédemment : Des deux enfants souriant devant la caméra, peu courageux, le garçon se cache avec un sourire timide auprès de sa sœur qui ouvre ses bras comme si elle voulait embrasser le photographe. Ou : ...le garçon peu courageux se cache...

Des deux enfants, celui-là est le plus studieux.
Des cinq maisons, je préfère celle-là.


Des deux = Parmi les deux.

Cette syntaxe sert à amener une comparaison.



À la frontière de son pays, un homme marche avec un drapeau français sur son épaule. C'est un endroit désert, mais beaucoup sont venus, attirés par l'action de cet homme. Ils s'arrêtent et regardent le spectacle, curieux.

Attirés par l'action de l'homme marchant (qui marche) avec un drapeau français sur son épaule à la frontière de son pays, beaucoup (() sont venus (vénus) à cet endroit désert, (,)) s'arrêtant et regardant le spectacle, curieux.

Je ne sais pas comment séparer la partie entre les parenthèses de la proposition principale.

Naturellement, on dira : Beaucoup sont venus attirés par....

Clique pour voir Vénus : ici.



Un homme serre son chien dans ses bras. Il jette un coup d'œil furtivement sur les gens autour de lui. Il a l'air anxieux, comme si quelqu'un allait arracher son chien de ses mains.

(En) Jetant un coup d'œil furtivement sur les gens autour de lui, un homme a l'air anxieux avec son chien serré dans ses bras, comme si quelqu'un allait l'arracher de ses mains.

Ou : Un homme jetant un coup d'œil furtivement sur les gens autour de lui a l'air anxieux...

Attention [en participe présent] = gérondif. Le gérondif accompagne une action. Avoir l'air anxieux n'est pas une action, c'est une description : être anxieux.


La France est dans les intempéries. Dans la photo, les passagers attendent le tram dans la neige. Le sol est blanc et glissant dû à la neige, ce qui rend la marche dans la neige très difficile.

Le sol est blanc et glissant dû à la neige, ce qui rend la marche dans la neige très difficile, et les passagers attendent le tram dans la neige, parce que la France est dans les intempérie.

Désolé, j'avais encore ramené l'erreur : le sol (et non la terre).

Avec et, tu as coordonné deux propositions principales alors que l'exercice consiste à n'avoir qu'une seule proposition principale par phrase, les autres lui étant subordonnées.

L'exercice est difficile ici, mais voilà encore l'outil qui nous aide :

Dans la photo, les passagers attendent le tram dans la neige
dans la France dans les intempéries, le sol est blanc et glissant dû à la neige, ce qui rend la marche dans la neige très difficile.



La météo


En français, on dit : "Quel temps fait-il ?". Le mot temps peut être synonyme de météo.

Un exercice pour développer le vocabulaire autour du thème de la météo.

Voici les prévisions météorologiques (diminutif : météo) pour la côte est américaine. Tu es présentateur à la radio, et tu as préparé ton texte : ici.

Voici du vocabulaire : https://arabeclassique.forumactif.com/search?search_keywords=m%C3%A9t%C3%A9o


Dernière édition par منصور le Mer 13 Fév - 18:19, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

exercice - Edward - Page 23 Empty Exercice 31

Message par Edward_Hua Mer 13 Fév - 15:58

Salut!

L'annonceur de météo :
Bonjour ! Les états-unis vont connaître du vent et du pluie la semaine prochaine. Comme nous voyons sur le cran, un courant d'air froid est généré au sein de l'Amérique. Il meut de l'ouest à l'est, jusqu'au rivage. Aux région où le courant traverse, il sera de la descente appréciable de température et de la précipitation. Lundi les villes dans la région centrale verra du bruine. Mercredi il y aura de la pluie voire un orage dans les villes autour du Gulf Mexicain. Je vous suggère d'apporter un parapluie avec vous si vous y vivons. Je vous souhaite une bonne soirée. Au revoir!

Edward_Hua

Messages : 77
Points : 81
Date d'inscription : 12/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

exercice - Edward - Page 23 Empty Re: Edward

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 30 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 26 ... 30  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum