Apprendre les langues arabe et française
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €
Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

Analyse étymologique : vocabulaire du verset 8 sourate 9

Aller en bas

Analyse étymologique : vocabulaire du verset 8 sourate 9 Empty Analyse étymologique : vocabulaire du verset 8 sourate 9

Message par منصور Sam 16 Sep - 1:13

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته


Les traductions sont des trahisons, des interprétations venues d'un langage et culture étrangers à l'arabe. Il n'y a pas de synonymie entre le vocabulaire français et celui arabe, de ce fait, il est nécessaire d'ouvrir les dictionnaires et prendre en compte le champ sémantique, tous les sens que peut prendre un mot arabe, en analysant les modulations sémantiques apportées dans sa morphologie, la science de la modulation/conjugaison d'une racine d'un mot, الصَّرف.


Le Qur'an sourate 9 verset 8 :




كَيْفَ وَإِن يَظْهَرُوا عَلَيْكُمْ لَا يَرْقُبُوا فِيكُمْ إِلًّا وَلَا ذِمَّةً





Les traductions offertes pour ce verset ne seront qu'un filtre ne laissant passer que peu d'information sur le sens du vocabulaire employé. Voyons ce que nous pouvons encore extraire de ces mots comme détails.


كَيْفَ

Nous avons les sèmes ك et ف, le 1er signifiant la Similitude, et le 2nd l'écart, le ي indiquant une activité et intensité. Il sera donc question de comparaison.
C'est un nom dit de recherche de compréhension اسم استفهام.
Il y a comparaison, de par le verset précédent : كَيْفَ يَكُونُ لِلْمُشْرِكِينَ عَهْدٌ عِندَ اللَّهِ وَعِندَ رَسُولِهِ.


وَ

Nous avons ici un connecteur, il sert à lier deux propos ou deux mots.


إِن

Le إِ indique le principe, le point précis d'où l'on part, et le ن est le sème de l'unité. Cette particule sert à indiquer le conditionnel إن شرطية, une situation supposée. L'action qui suivra sera donc sous condition.


يَظْهَرُوا

Nous avons le verbe sous condition, l'action : le ي représente la 3ème personne masc., et la terminaison وا nous indique que c'est le pluriel, donc nous avons le pronom ils.
Le temps employé est dans un présent constant, indéfini.

La racine du verbe est ظهر respectivement le sème ظ indiquant l'extrémité de quelque chose, le ه avec son sens de l'idéation (ce que l'on conçoit en esprit), et le ر de la contrainte avec le sens ici de rétroaction. A première analyse, ce terme traite non d'un objet ou chose sous le regard, mais comment elle est perçu par l'agent, dans son esprit.
Autre indication étymologique, l'étymon contenu dans cette racine, ظر qui exprime l'idée d'une arrête, d'un affilage, quelque chose tranchant, extrêmement fin sur ses bords.

Ce verbe indique ici que l'agent du verbe (ici le pronom, ils -les associateurs-) se distingue de quelque chose (le syntagme qui va suivre عَلَيْكُمْ), et se met dans une position extrême et tranchante.


عَلَيْكُمْ

Ici nous avons un syntagme fait de deux mots, le 1er étant une particule signifiant domination, vision de dessus عَلَيْ suivi du pronom pluriel 2nd personne masc. pluriel, كُمْ signifié par la lettre ك pour le pronom, et son pluriel par la lettre م.


لَا

La particule de la négation : il n'y a pas.


يَرْقُبُوا

Nous avons un verbe, dans un présent constant, mais annulé par la particule de négation ci-haut, puis le pronom 3ème pers. masc. ي préfixé et son pluriel وا suffixé.

La racine du verbe رقب avec le sème de la contrainte ر qui signifie ici une attache forcée, et l'étymon قب indiquant un point pivot, qui fait l'articulation entre des choses, le sème ق le positionnement, et le sème ب l'accès avec le sens de communication entre choses.
Le    ُ surmontant la lettre ق indique que l'agent du verbe porte une caractéristique du sens du verbe, ça le désigne, ici le pronom ils.


فِيكُمْ

Nous avons ici deux mots : فِي la particule indiquant une distance, à l'intérieur de qqc, suivi du pronom 2ème pers. masc. signifié par la lettre ك, et son pluriel par la lettre م.


إِلًّا

Nous avons un nom s'apparentant à un infinitif nominal, un principe, un fondement de par son إ (i) préfixé.
Il se présente sans article défini le précédant, donc c'est un nom indéfini signifié par son    ً et il indique que ce mot est à l'accusatif (par son placement au-dessus de la lettre finale), c'est à dire l'objet du verbe.
La racine du mot est أ ل ل, le ل étant le sème de la production, et le أ (a) préfixé indiquant une origine, une cause.
Ici, le mot renvoie donc aux origines de qqc chose, une filiation. Voir également أول et أيل pour le lien sémantique et étymologique.


وَلَا

Nous retrouvons ici le connecteur و qui va relier et ajouter ce qui suit à ce qui précède, et la particule de négation لا, il n'y a pas, il n'est pas, qu'on pourrait ici comprendre par il n'y a plus, il n'est plus.


ذِمَّةً

La racine de ce mot est ذمم, et ذِمَّةً est un substantif composé du sème de l'extraction ذ, et d'un objet, une chose م.
Le ة final est sa marque du féminin, surmonté par le  ً pour signifier qu'il s'agit d'un nom indéfini, et il indique que ce mot est à l'accusatif, c'est à dire l'objet du verbe.
L'étymon ذم traite de quelque chose que l'on extrait de quelque part, de laquelle on se réclame dans le cas du verset étudié ici, un contrat, duquel on peut revendiquer des droits.





Voici présenté une approche étymologique pour apprendre l'arabe au plus près de l'arabe, sans passer par un dictionnaire arabe-français qui nous donne des pseudo-synonymes. On ne peut pas comprendre les versets du Qur'an avec une traduction, quelque soit elle.

______________________________________________________




Le clavier arabe sur son ordinateur, cliquer ici.
منصور
منصور

Messages : 2763
Points : 3402
Date d'inscription : 26/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum